Malgré la crise Raconte-moi ta vie ! continue…

Des nouvelles du dispositif dans les Hauts-de-France où se terminent les ateliers d’écriture de cette troisième édition.

Lancée en septembre dernier la première phase de Raconte-moi ta vie #3 dans les Hauts-de-France se boucle à Villeneuve d’Ascq en cette veille de vacances de Noël. Un dernier atelier mené par l’auteur Denis Baronnet, avec les élèves d’une classe du lycée Raymond Queneau.

Au final, depuis le début de l’opération, ce sont ainsi 20 heures d’ateliers qui se sont déroulées dans six classes de lycées de la région – dont une classe d’allophones – avec 110 élèves. Agés de 15 à 19 ans ces derniers ont travaillé avec six auteurs (Cédric Bonfils, Laurent Contamin, Justine Vuylsteker, Dominique Sampiero, Denis Baronnet, Yohann Kouam) à l’élaboration de récits de vie dans la perspective d’une future mise en forme. Sous des écritures diverses et variées ces récits sont passés par la voie orale ou écrite, plus ou moins poétiques, suivant les contextes, les élèves, leurs niveaux de langage etc.

Atelier avec des élèves de Première du Lycée Île Jeanty, Dunkerque, avec Justine Vuylsteker.

« Maintenant que nous avons recueilli tous ces textes, ces photos, ces sons, nous allons les envoyer au jury précise Juliette Dronsart, Chargée de mission actions éducatives cinéma / audiovisuel en milieu scolaire chez Acap-cinéma. C’est lui qui décidera, lors de sa réunion le 25 janvier prochain, de l’orientation des récits soit vers la réalisation d’un court-métrage, soit vers une mise en musique soit vers une mise en voix. » Une fois ces choix aboutis auteurs et professeurs s’accorderont sur leurs calendriers afin de lancer la production de court-métrages ou de créations sonores afin qu’ils soient terminés d’ici la fin de l’année scolaire. L’objectif est ensuite de les montrer en septembre 2021 « dans un lieu de spectacle, espère-t-on, comme ce fut le cas à la Comédie de Picardie pour la première édition » explique Juliette Dronsart.

Riches en échanges et en émotions les rencontres entre les élèves et les auteurs ont pu se dérouler comme prévu malgré les difficultés dûes à la crise sanitaire. Les établissements scolaires, les professeurs et les auteurs se sont adaptés aux circonstances (demi-groupes, visios, horaires etc.) permettant d’aboutir l’ensemble des ateliers dans les délais fixés. Place maintenant à la réalisation. L’aventure continue…

Atelier avec des élèves de Première du Lycée Île Jeanty, Dunkerque, avec Justine Vuylsteker